Mon carnet de route

Chapelle & Ermitage Saint-Jacques

Photo de la Chapelle Saint Jacques

La colline Saint Jacques est un repère que l’on voit de loin, et une image symbolique figurant sur les armoiries ; c’est aussi le lieu de fondation de la ville, et des premières occupations humaines, visible à travers des vestiges d’habitats néolithiques, et surtout d’un oppidum gaulois.

On distingue notamment le départ du chemin de Saint Jacques, constitué d’escaliers, à droite de l’Office de Tourisme. Il était autrefois signalé par une porte monumentale construite en 1611.

Au siècle dernier, l’entrée de ce chemin va subir des transformations notables. En 1895, l’élargissement de la place entraîne la destruction de cette Porte du Clos. Une aquarelle de J.B Laurens, qu’on peut voir au musée de l’Hôtel Dieu, conserve le souvenir de cet édifice.

Le chemin, qui est constitué d’une succession de marches, permet d’accéder facilement au sommet de cette colline, en une vingtaine de minutes. Il conduit de l’arc romain jusqu’à la croix que l’on voit tout en haut. De là des boucles de randonnées sont possibles, les itinéraires sont disponibles à l’Office de Tourisme

À droite de la croix, on peut admirer une très jolie chapelle du XIIème Siècle, de style roman provençal. Cette chapelle, composée d’une nef unique et d’un joli porche d’entrée, est flanquée d’une maison sur sa gauche. Il s’agit d’un ermitage, dans lequel vécut notamment César de Bus. C’est un personnage important de l’histoire de Cavaillon.

Né en 1580 et mort en 1598, César de Bus fut prêtre à Cavaillon. Jeune noble Cavaillonnais, il fut profondément marqué par les guerres de religion, et décida de s’engager dans la religion. Il s’isola pendant quelques temps à l’ermitage de la colline St Jacques. En 1592, il fonda une doctrine, la Congrégation de la doctrine chrétienne.

Cette doctrine était la première qui n’était pas écrite en latin. De plus, elle était présentée de manière très claire afin qu’elle soit accessible à tous. César de Bus était convaincu que l’Eglise se devait d’instruire le peuple.

Après la mort de César de Bus, de nombreux religieux continuèrent à prêcher la doctrine. Ces pères de la doctrine chrétienne s’établirent dans peu à peu dans toute la Provence. Avant 1789, ces pères étaient au nombre de 64 sur tout le territoire français.

Ils poursuivent aujourd’hui la mission de César de Bus dans de nombreux pays, et notamment en Italie et au Brésil. A Cavaillon, les pères de la Doctrine Chrétienne assurent le ministère pastoral de la paroisse de la cathédrale. C’est en effet dans notre cathédrale que César de Bus a été baptisé et ordonné prêtre. En 1975, enfin, César de Bus est béatifié.

À ce propos, une toile représentant l’évêque en bienheureux se trouve au centre d’une chapelle dans la cathédrale qui lui est consacrée.

Horaires

Ouvert du 15 juin au 30 septembre de 15h30 à 18h30. Entrée libre.

Onglet global

Contact: 

Office de Tourisme Luberon Coeur de Provence

Tél. : 04 90 71 32 01

Carte Interactive

Luberon Coeur de Provence

Voir la carte en détail