Lauris

Visuel de Lauris

Entre la Durance et le Luberon, partez à la découverte de Lauris, un beau village provençal reconnaissable entre tous sur son éperon rocheux.

Situé en plein coeur de la Provence, cette destination vaut le détour et vous dévoilera ses trésors et différentes facettes avec son vieux village authentique aux ruelles fleuries, son jardin conservatoire des plantes tinctoriales sur le terrasses du château.

 

La statue de Joseph Garnier

Une statue fut érigée en l'honneur de Joseph Garnier en 1891 pour le remercier pour son leg d'une partie de sa fortune qui servit à réaliser de nombreux projets.

Photo : Statue de Joseph Garnier - ©OT LCDP-2016

L'ancien Moulin à Huile

Il marque l'entrée du vieux village. Lors de l'extension de ce dernier au XVIIè siècle, le moulin à huile communal fut construit contre le rempart du XVIè siècle.

La fontaine du canard

La fontaine du canard, en réalité un cygne, est emblématique de Lauris. Elle fut construite en 1853 et ramaniée au début du XXè siècle.

Photo : Fontaine du Canard - ©OT LCDP-2017

Le lavoir public

Inscrit aux monuments historiques, ce lavoir date du XIXè siècle. Il fut construit sur l'ancien cimetière que l'on retrouve sur la plan cadastral de 1731.

L'église Notre Dame de la Purification

Une première église fut construite à cet emplacement en 1480. C'était un petit édifice à vaisseau unique. Devenue trop exigüe et délabrée, une nouvelle église fut bâtie entre 1702 et 1708 selon les plans de l'architecte aixois, Vallon. La cage en fer forgé ("gabie" en provençal date de 1857 et fut dessinée par Sollier).

La Maison du Colonel

On peut découvrir sur cet édifice deux belles façades récemment rénovées. Celle de gauche date de 1782. C'est la façade la plus sobre avec des linteaux, une corniche et un porche principal à guirlandes retombantes. Celle de droite date de 1898, elle est ornée d'une harpe et du trèfle d'Irlande. Le propriétaire des lieux était alors colonel du 175ème régiment d'infanterie irlandais.

Photo : Maison du Colonel - ©OT LCDP-2017

La Tour Philippe

Cet édifice construit au XIIIè siècle possède deux fenêtres géminées. Un décor en queue de paon et d'autres fenêtres géminées sont en partie dissimulées par une surélévation. Cette construction a toujours été appelées "Tour Philippe" en souvenir de Philippe de Lambesc, vaillant seigneur du XIVè siècle. C'est au XIXè siècle qu'elle a été surnommée "maison de la reine Jeanne".

La maison claustrale

Ce beau bâtiment a succédé au début du XVIIIè siècle à un édifice intial de la fin du XVè siècle. Ce site est un bel exemple des conséquences de l'impôt sur les portes et les fenêtres mis en place en 1798 par le Directoire. En effet, on peut constater que de nombreuses ouvertures furent bouchées par les propriétaires afin de payer moins d'impôts.

La place du château

Un portail monumental du XVIIIèsiècle est ses chasse-roues donnent accès à la cour où subsistent une partie des communs (écuries).Cette entrée laisse imaginer ce qu'était le château de Jean-Louis d'Arlatan, détruit à la Révolution.

Photo : Place du Château - ©OT LCDP-2017

La Place du Portail

Cette place a été créée au XVIIIème siècle lorque Jean-Louis d'Arlatan, dernier seigneur de Lauris, fit construire une porte monumentale au niveau de l'ancien moulin à huile. Jusque là et depuis 1540, la porte d'entrée du village dite de la Frache se situait à la hauteur de la maison dite de Garde.

Le Jardin conservatoire des plantes tinctoriales

Ce site unqiue en Europe présente plus de 250 espèces de plantes dont on extrait des colorants pour la fabrication des encres, peintures et teintures.

Photo : Jardin Conservatoire des Plantes Tinctoriales - ©CouleurGarance-2016

Les Terrasses du Château

Les arcades de soutènement ont été installées au XVIè siècle par Julien de Pérussis, seigneur de Lauris. Les terasses sont agrémentées de fontaines et de bassins du XVIIIè siècle, et sont classées jardin remarquable depuis 2011. Elles sont composées du jardin conservatoire des plantes tinctoriales et du jardin blanc. Ce dernier se nomme ainsi car seules des plantes à fleurs blanches y ont été installées. On y découvre une magnifique vue sur la vallée de la Durance, la montagne Sainte-Victoire et les Alpilles.

Photo : Les Terrasses du Château - ©OT LCDP-2017

La Château

Au XIè siècle, un petit donjon fur construit sur la falaise en surplomb de la plaine. Puis un château se forma petit à petit autour. Cet emplacement stratégique permettait de surveiller la Durance et les territoires en face.

Photo : Le Château - ©OT LCDP-2017

 

Onglet global

Carte Interactive

Luberon Coeur de Provence

Voir la carte en détail