Mon carnet de route

Reconstitution historique à Lauris

Lauris
Reconstitution historique Lauris

9 & 10 septembre

[LAURIS - Vieux village]

Rendez-vous à Lauris pour la 17e édition de la Reconstitution historique :

Un voyage dans le temps du XIe au XIXe siècle. Thème 2017 : « Villageois et notables : l’accord »

Chaque année depuis l'an 2000, un nouveau thème est illustré au travers de plusieurs scènes d’une quinzaine de minutes chacune, où faits historiques et recherches d'archives s'allient avec un humour bien plaisant et des dialogues qui racontent une histoire dans l’Histoire.

Cette année, la Reconstitution historique est organisée et soutenue par l’association « Les Festives de Lauris » en partenariat avec la Mairie de Lauris.

Elle est conçue, écrite et mise en scène par Mme Bernadette Genès, l’âme de cet événement. Depuis le début, elle a su explorer les époques, choisir les épisodes tragiques ou amusants (la Peste, la Révolution, le contrat de mariage, le pain brûlé etc.) qui ont toujours connu un grand succès auprès des très nombreux visiteurs de tous âges venus de toute la région.

Mme Genès réalise l’écriture des dialogues, la distribution des rôles, l’organisation des répétitions, la mise au point des costumes, la rédaction de la brochure : celle-ci est proposée à la vente au point accueil.

La Reconstitution historique dynamise une centaine de bénévoles : acteurs, costumiers, décorateurs, peintres, guides, photographes, sans oublier l’affichage, l’accueil et la buvette…

Venez à la rencontre de l’histoire de notre beau village de Lauris qui illustre ainsi « la passion de son passé ».

Un évènement gratuit et ouvert à tous.

  • Samedi 9 et dimanche 10 septembre, des guides vous attendront dès 14 h à la Place du Portail (à l’entrée du vieux village) pour vous accompagner de scène en scène. Départ toutes les 15/20 minutes. Le dernier départ aura lieu à 17 h.
  • Thème 2017 : « Villageois et notables : l’accord »

Autrefois, dans un village tel que Lauris où la population ne dépassait guère 1000 habitants, de cousinage en cousinage, de relation en relation, par cercles concentriques, tout le monde connaissait un peu tout le monde. Ceux qu’on appelait, avant la Révolution, « les apparents » puis, au XIXe siècle, « les notables » se sentaient partie prenante de tout ce qui affectait la commune dans son ensemble, ou l’un ou l’autre des habitants. Ils n’étaient peut-être pas plus vertueux que ceux qui, aujourd’hui, ont les mêmes pouvoirs de décision ou les mêmes compétences, mais ils se savaient solidaires de la commune et ne ménageaient pas leur peine pour résoudre les problèmes, que ce soit au niveau communal ou au niveau individuel.

  • Ainsi seront évoquées six situations différentes :

La nécessité de construire une nouvelle église défendue par le forgeron (1090)

La construction d’un nouveau rempart contestée par le consul (1543)

La rédaction d’un testament conseillée par le notaire (1665)

L’aide aux pauvres passants assurée par les femmes des notables (1747)

Les problèmes juridiques d’une fille-mère résolus par le lieutenant de juge (1778)

L’accès plus facile à l’eau et le confort d’un éclairage public assurés par le maire (1897)

Texte B. Genès

En savoir plus (Dossier de presse)

Onglet global

Informations utiles: 

Carte Interactive

Luberon Coeur de Provence

Voir la carte en détail